Je Le Vois Comme Je L’Aime
(French version of Richard Fariña's "Hard Lovin' Loser", which is famous by Judy Collins)
(Esther Ofarim 1972, Orchestre Jean Musy)



buy it here!

 

Il aurait pu naître il y a cent ans dans cinquante ans avant-hier après-demain ou demain
Il aurait pu être chanteur de rock ou prophète refaire le monde ou travailler de ses mains
Il aurait pu faire un astronaute ou un dieu Grec un magicien ou bien un roi d’Alaska
Il aurait pu mettre un jour le feu aux étoiles pour montrer le ciel à ceux qui le voient pas

Et cependant c’est un homme comme tous les autres hommes
Il est bien le pareil et le même
Il est comme ses milliers de frères éparpillés sur la terre
Oui mais moi, je le vois comme je l’aime

Je le vois faisant la pluie l’enfer et l’ouragan assis là-haut comme l’était Jupiter
Raser des collines aux horizons de la Chine changer le torrent le plus fier en rivière
Je le vois jeter un pont par dessus l’Atlantique jusqu’au milieu du désert d’Arizona
Écarter la neige et renverser le soleil pour le tourner vers tous les coeurs qui on voit

Et cependant c’est un homme comme tous les autres hommes
Il est bien le pareil et le même
Il est comme ses milliers de frères éparpillés sur la terre
Oui mais moi, je le vois comme je l’aime

La réalité c’est qu’il hésite à travailler il dit toujours qu’il n’aime pas l’aventure
Il dit à la ronde qu’il est trop grand pour ce monde et qu’il ne peut pas y donner sa mesure
Il va dans la lune il fait sa gloire et sa fortune et vit sa vie devant la télévision
Il paraît que j’ai la chance d’aller au travail en le laissant là pour garder la maison

Voilà pourquoi c’est un homme comme tous les autres hommes
Il est bien le pareil et le même
Il est comme ses milliers de frères éparpillés sur la terre
Oui mais moi, je le vois comme je l’aime
Il est comme ses milliers de frères éparpillés sur la terre
Oui mais moi, je le vois comme je l’aime


Thanx to Robert van Leeuwen who wrote it by ear!

 

 


buy it here!


www.esther-ofarim.de